News - Actualités

01-09-2021 17:23

Reprise des cours rentrée 2021

Les cours de karaté reprendrons lundi 6 septembre

Le cours de taiso reprendra mardi 7 septembre

N'hésitez pas à venir faire un cours d'essai!

18-06-2021 17:50

Participation à la fête des associations rentrée 2021

Venez nous rencontrer à l'occasion de la fête des Associations samedi 4 septembre 2021.

Au programme :  discussion et échanges sur notre pratique du karaté Goju Ryu et du Daruma Taiso. 

Stand au 1er étage du palais des congrès

 

A bientôt !

Agenda

< Octobre 2021 >
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Kigu hojo undo

 

Au XIXème siècle, les paysans et pécheurs d’Okinawa n’avaient pas le droit de posséder d’arme, il était donc difficile pour eux de se défendre contre des envahisseurs (pirates Chinois, Malais …). Ainsi sont nés l’Okinawaté et l’Ekobu jiutsu qui deviendront plus tard à la fin de l’ère Médji (début XXème siècle) le Karaté et le Kobudo.

Pour se défendre, les habitants devaient être forts et résistants et eurent donc l’idée d’utiliser le matériel dont ils se servaient tous les jours (à la ferme et pour la pêche) et créèrent un système de musculation et de renforcement du corps avec ces instruments de la vie quotidienne.

Dans l’enseignement de Maître Miyagi (fondateur du Goju-ryu) et d’un de ses successeurs Maître Toguchi, ces systèmes deviennent les Kigu hojo undo.

Cette pratique avait lieu en Chine et comme les échanges commerciaux et culturels entre la Chine et Okinawa étaient florissants, des experts chinois ont propagé cette pratique de renforcement du corps, partie intégrant du Kung Fu.

Le Goju-ryu hérita de cette pratique d’abord avec le fondateur du Naha-te, Kanryo Higashionna, puis avec ses élèves : Chojun Miyagi et Seko Higa. Maître Toguchi, un de leurs élèves, systématisa cette pratique et l’organisa. (ainsi que le Taïso ; avec l’aide de Professeurs de Shiatsu…)

Pour nos Maîtres, ces exercices avec instruments aident le karatéka à préparer son corps aux mouvements spécifiques du Karaté associés à la respiration abdominale pratiquée en Goju-ryu (appelée Ibuki ou Kokyu). Ils développent la force et la puissance (Riki) en générant l’énergie interne (Ki).

 

Les Kigu hojo undo sont :

 

  • Chishi
  • Sashi : fer à repasser en pierre
  • Kami : Jarres
  • Kongo-ken : Anneaux de fer
  • Tetsu Geta : Geta de fer
  • Tetsuwarei : Petites altères
  • Tetsumaru : grand anneaux de fer
  • Tan : grande altère
  • Maki Age : poids suspendu à une corde
  • Sachi ichi : poids traversé par un manche
  • Tetsuwa : anneau de fer
  • Hosoï Nawa : corde à sauter
  • Suya Shobu : chambre à air
  • Kakucho : extenseurs
  • Suna Boru : ballon
  • Ude Bando : lests poignets
  • Keikoku Bando : lests chevilles

 

Instruments spécifiques du Karaté :

  • Makiwara
  • Temo Chishiki : Makiwara portatif
  • Gomua : coussin de frappe
  • Pao : patte d’ours
  • Tawara : sac de frappe suspendu
  • Ko Tawara ou Suma Baggu : petit sac de frappe sur une planche
  • Uchi Tawara : sac à lancer
  • Tetsu Bo : Bo en fer
  • Sari Baco : bac à graines
  • Tou : fagot de bambou
  • Tekko : armure de fer
  • Koto Gake Bo : gros Chishi à l’envers
  • Bo Teichi Tama : balle suspendue au bout d’un Bo

 

Les Kigu Hojo Undo sont intégrés dans les cours de karaté et de daruma taiso.